Programme de la conférence 2019

 

Orateurs:

 

aigs_site_web_photos5.png

Grégoire Courtine

Diplômé en mathématiques, physique et neurosciences et titulaire d’un doctorat obtenu auprès de l’INSERM et l’Université de Pavie, Grégoire Courtine, passé également par l’Université de Los Angeles (UCLA) pour y suivre une formation postdoctorale, concentre ses recherches de pointe sur les neuroprothèses et la moëlle épinière. Professeur à l’EPFL (Chef d’unité au Centre des neuroprothèses) et initiateur de la start-up GTX-Medical, il a vu ses travaux publiés par des journaux scientifiques du plus haut niveau, tels que Science ou Nature. Il a très récemment été récipiendaire du prestigieux prix Rolex, décerné à Washington. Il vient à Genève nous dire ses questionnements, à l’aube d’un nouveau monde où les paraplégiques remarcheront peut-être. Le titre de son intervention ? « Remarcher ».

Plan de travail 16 copie 2.png
aigs_site_web_photos3.png

Frédéric Briguet

Mind Maze, créée par l’indien Tej Tadi, est membre du club très privé des jeunes sociétés valorisées à plus d’un milliard de dollars. Son fer de lance ? Elle développe des outils révolutionnaires, combinant notamment imagerie cérébrale, réalité virtuelle, intelligence artificielle et neurosciences, visant à stimuler le recouvrement des facultés après un accident vasculaire cérébral. Elle aide notamment à la réhabilitation neurologique à domicile, sans besoin pour le patient de se rendre quotidiennement à l’hôpital. Son directeur marketing vient nous présenter les résultats obtenus, plus que prometteurs, et nous parler de l’avenir de cette société pas tout à fait comme les autres.

icone_circuit_electrique_3.png
aigs_site_web_photos10.png

Nicolas Bourdillon

Chargé de recherche à l’Institut des sciences du sport de la faculté de biologie et de médecine de l’Université de Lausanne, Nicolas Bourdillon est titulaire d’un doctorat de physiologie. Avant de rejoindre la start-up Be.Care, en tant queChief Research Officer, il a travaillé dans des universités françaises, suisses et américaines. Il vient nous exposer les apports de Be.Care à la médecine prédictive, notamment s’agissant de l’analyse – non invasive – des causes de l’état de fatigue et des remédiations suggérées.

icone_circuit_electrique_3.png
aigs_site_web_photos6.png

Nathanaël Jarrassé

Chercheur permanent auprès de l’Institut des systèmes intelligents et de robotique de Sorbonne Université, Nathanaël Jarrassé est titulaire d’un doctorat depuis 2011. Il a préalablement travaillé au sein du Human Robotics group du Imperial College de Londres, en tant que chercheur associé. Il concentre ses recherches sur la compréhension et l’amélioration de l’interaction physique homme-machine dans le contexte de la rééducation neuromotrice. Il vient nous exposer l’état de l’art et, surtout, nous aviser des risques éthiques à prendre en compte dans le développement des interfaces entre le vivant et l’inerte.

aigs_site_web_photos7.png

Sadek Beloucif

Sadek Beloucif est Professeur et Chef de service d’anesthésie-réanimation (Université Paris 13 et CHU Avicenne) à Bobigny (Assistance-Publique-Hôpitaux de Paris). Il est également Président du Conseil d’Orientation de la Fondation de l’Islam de France. Passionné par les questions éthiques, il a été membre de très nombreuses entités prestigieuses appelées à en connaître. Il a participé, jusqu’en 2018, à la Commission des stratégies de prise en charge de la Haute Autorité de Santé. Il est notamment membre, depuis 2010, du Directoire du Collège Français d’Anesthésie-Réanimation. Il préside depuis 2013 le Syndicat national des médecins, chirurgiens, spécialistes, et biologistes des hôpitaux publics. Il vient nous parler de ses espoirs et de ses craintes, de ses expériences et de ses rêves, entre médecine et religion.

aigs_site_web_photos8.png

Odon Vallet

Historien des religions et médiologue français, Odon Vallet est diplômé de Science-Po Paris. Il est également énarque et a suivi les enseignements de l’Institut des Hautes Etudes de défense nationale, avant de se voir décerner deux doctorats en droit et science des religions. Depuis 1990, il est Chargé de cours aux Université Paris Panthéon Sorbonne et Paris VII Denis Diderot. Il est co-fondateur de la Fondation Vallet, laquelle a attribué, depuis sa création, quelque 51'000 bourses à des étudiants, en France comme à l’étranger.  En 2006, le magazine Capital le désigne comme l’un des Français les plus généreux et, à ce titre, lui décerne la « médaille de l’altruisme ». Il vient à Genève nous parler de sa vision résolument humaniste et altruiste du monde, tout en nous mettant en garde : « L’intelligence artificielle : nouveau Dieu ou nouveau diable ? ».

icone_circuit_electrique_1.png
aigs_site_web_photos2.png

Gérard Haddad

Après des études d'agronomie et un séjour de cinq ans en Afrique, Gérard Haddad entreprend des études de médecine et de psychanalyse. Il réside à Paris, où il est psychiatre et psychanalyste mais aussi écrivain. Il a consacré plusieurs essais aux rapports entre religion et psychanalyse, dont les plus importants sont « Manger le Livre », « Les Biblioclastes », « Le complexe de Caïn », « Ismaël et Isaac » ou encore « le Silence des prophètes ». La thématique qu’il aborde cette année est aussi vaste qu’essentielle à notre compréhension du monde : «Une question d’intelligence ou de pouvoir ?».

icone_circuit_electrique_3.png
aigs_site_web_photos.png

Pascal-André Dumont

Né à Fribourg en 1967 de parents non pratiquants, Pascal-André Dumont se tourne vers la prêtrise après avoir obtenu une Maîtrise de droit à l’université de Fribourg. Après son ordination sacerdotale, il se met au service de la Communauté Saint-Martin, dans le Loir-et-Cher. Il en devient ensuite l’économe et se trouve rapidement confronté à des enjeux financiers de survie de la communauté. Personnalité insolite, l’Abbé Pascal-André Dumont a alors l’idée de lancer un fonds d’investissement éthique ayant pour mission de garantir la pérennité financière de Saint-Martin. Il vient partager avec nous sa perspective de chrétien passionné, face aux bouleversements technologiques qui s’annoncent.

aigs_site_web_photos4.png

Thomas Schlag

Professeur de théologie à l’Université de Zürich, Thomas Schlag concentre ses recherches sur la pratique religieuse individuelle, ecclésiastique et interreligieuse en environnement numérique. Il s’intéresse également aux sermons sur Internet. Il vient nous parler des transformations fondamentales engendrées par l’intelligence artificielle et de la façon dont elles interrogent le fait religieux et les pratiques rituelles.

icone_circuit_electrique_1.png
aigs_site_web_photos11.png

Grégoire Sommer

Grégoire Sommer est spécialiste de rhétorique byzantine. Dès son adolescence, il a séjourné de longs mois au monastère impérial de saint Néophyte à Chypre. Le monastère gardait jalousement la mémoire de Georges Séféris, prix Nobel de littérature. Ce fil littéraire l’a conduit, via la Chronique de Machairas (14e siècle), au monde médiéval grec, à celui des croisades, de l’affrontement entre Latins et Musulmans. Il a poursuivi ensuite ses études à l’Université de Genève en histoire des religions et en philosophie et termine actuellement une thèse de doctorat portant sur la « pensée byzantine » (Université de Genève/Paris-Sorbonne), fruit de plus de 25 ans de recherches menées dans les « bibliothèques grecques » du Proche et du Moyen-Orient. Il vient nous présenter une conférence coup de poing intitulée « religion et marketing ».

 
Retrouvez-nous sur les réseaux